Hajduboszormeny - Debrecen - letavertes

Hajduboszormeny – Debrecen – letavertes

01.06.14

Après notre nuit au Camping Disco (cf post précédent), nous repartons un peu fatiguées  de Tokaj. Les routes que nous voulons prendre se transforment au fur et à mesure en chemins et nous nous retrouvons au milieu des champs! Après environ 70 km, nous arrivons dans cette fameuse ville thermale au nom imprononcable: Hajdúböszörmeny. Grand camping de luxe avec accès illimité aux bains – envahis de retraités allemands!  “Gut Morgen” et ” Noch einen schoenen Tag!” retentissent au milieu des sandales-chaussettes et peignoirs. Mais apres cette longue journée, nous profitons nous aussi des bains chauds!

P1080690~2

02.06.14

La pluie ne cesse pas. Nous sommes la seule tente de tout le camping (que des camping cars!) et nos voisins allemands nous regardent petit déjeuner sous la pluie. Notons aussi que nous observons notre voisin arracher soigneusement les branches d’un arbre pour caser sa parabole TV.
Seule alternative pour les 35 km de route interdite aux calèches / tracteurs / vélos: les chemins à travers champs. Mais ca roule! Nous arrivons en debut d’après-midi à Debrecen. Les propriétaires du “Stop Penzion” ne sont pas des plus agréables – à part nous répéter “no smoking”, aucun échange. Le lendemain, ils nous demandent 15 euros pour avoir lavé nos affaires a la machine, heureusement tout se négocie. Mais on déconseille! RDV avec Judith a l’Alliance francaise de Debrecen, afin de discuter de la rencontre prévue le lendemain autour de la cuisine.

03.06.14

A l’Alliance francaise de Debrecen, nous rencontrons Ibolya (Violette), qui sait parler parfaitement francais…dans ses rêves! Elle nous donne sa recette des choux farcis, ce qui entraine une longue discussion sur les choux farcis, nous finissons par regarder une vidéo de démonstration sur internet: “comment bien rouler les choux”. Mais aussi Ili, l’ancienne directrice de la bibliothèque, qui ne sait cuisiner que pour 30 personnes (famille nombreuse) et Ildiko qui nous rapporte ses centaines de petites cartes de recettes traditionnelles collectées depuis son enfance. Certaines sont bien usées! Meme si nous ne cuisinons pas ensemble, la rencontre est très intéressante, et elles nous racontent toutes leurs petites histoires. En tout cas, elles nous l’affirment toutes: cette nouvelle mode du “manger sain” est peut-être bon pour la santé, mais les hommes n’aiment pas!
Surtout un grand merci à Judith qui a traduit tous les échanges pour nous.

PhotoGrid_1402582843300

Puis 30 km de vélo jusqu’a Letavertes. Nous nous annoncons auprès de la bibliothèque que Judith a prévenue de notre arrivée par téléphone. Nous avons un petit problème de communication, mais finissons par suivre une dame en vélo sur 4 km. Nous ne comprenons rien à ce qu’elle nous raconte en route, et surtout n’avons aucune idée de notre destination! Nous arrivons finalement dans un petit campement de yourtes traditionnelles: Bihari Jurtataborhttp://www.biharijurta.hu/
Les deux jeunes qui travaillent dans ce camp (accueil de groupes, activités scolaires) nous racontent les traditions de la région -ils ont eux mêmes etudié l’ethnologie-, nous font visiter la grande collection de poteries et nous offrent bières et palinka! Nous laissons notre tente de coté et passons la premiere nuit de notre vie dans une yourte!

PhotoGrid_1402583567794

04.06.14

Petite route, absolument aucune voiture, des champs à perte de vue, et même une piste cyclable! Nous passons la frontière avec la Roumanie à quelques kilomètres seulement de Letavertes.
Et c’est le debut des aventures en Roumanie, dernier pays à traverser!

Share this post
  • Twitter
  • Facebook