Slovaquie - part II

Slovaquie – part II

26.05.2014

Marche arrière: après une premiere semaine en Hongrie, nous retournons en Slovaquie! Petite invitation surprise de dernière minute.

Nous traversons donc Budapest en velo (il y a décidemment beaucoup trop de voitures dans cette ville), sous une chaleur écrasante. 2h30 de train pour retourner à Bratislava, et billet plus cher que prévu, car apparemment, en Hongrie, les vélos comptent comme une personne (on a déjà eu l’experience à bord des ferries).
A Bratislava, nous retrouvons Lucia et Michael, comme nous les avons laissés la semaine précédente lors de notre première rencontre: souriants, ouverts, sportifs et très drôles! Nous cuisinons une tarte courgette – chèvre pour s’entrainer pour le lendemain: notre passage au grand TV morning show Telerano! (raison de notre petit retour à Bratislava). Nous restons à discuter et boire jusqu’à minuit, et Michael nous fait beaucoup rire (mais aussi un peu froid dans le dos) avec l’histoire de son collègue francais –qui ne parle pas slovaque- et qui s’est réveillé à l’hôpital après une opération du dos… sans les dents de devant! Bref, on évitera d’avoir des problèmes de dos par ici.

27.05.2014 – La journée sans fin

4h30: lever, tentative de faire rentrer les vélos dans un taxi, notre chauffeur nous déteste.

5h40: Plateau TV de Telerano, il reste 20 min avant le debut du show (filmé en direct), on ne sait toujours pas vraiment de quoi il s’agit! Mais on nous fixe les micros, pomponne de fond de teint et on nous envoie dehors pour la grande arrivée à bicyclette au début du show! Bon…  (ah, et on ne nous propose pas de rail de coke dans les couloirs de la TV)

2014_05_27_05_50_02_OneShot(1)

6h00 – 8h30: nous avons deux heures trente pour cuisiner deux quiches haha! Comme nous sommes censées avoir toujours quelque chose à faire, nous n’avons jamais epluché les légumes aussi lentement et couper les courgettes aussi finement de notre vie. Les animateurs nous interviewent, mais en dehors des questions sur notre “recette francaise préférée”, nous ne parlerons pas du fond du projet! En meme temps, bien que nous ne comprenions pas vraiment le slovaque, ca n’a pas l’air d’un très haut niveau intellectuel ce show…  Nous avons été tellement lentes que la deuxieme quiche n’est finalement même pas cuite à la fin de l’émission, il fallait le faire! Bon, en tout cas, nous avons bien rigolé.

La vidéo ici:
http://videoarchiv.markiza.sk/video/telerano/cele-epizody/16158_telerano
(vers 11min30 et puis un peu tout le temps)

10350614_10152499944853254_2900219573623403035_n

9h00: Notre chauffeur nous laisse sans un mot à la gare, et débute alors l’horrible voyage en train.
Gare de Bratislava – sans ascenseur
Vieux train, le controleur s’énerve sur nous car nous avons des vélos (?), nous comprenons bientot pourquoi: le train s’arrête au milieu de nulle part, nous devons continuer…en bus. Très pratique. Evidemment, personne ne nous l’a dit quand nous avons pris les billets. Nous devons donc faire rentrer velo + sacoches (ils ne nous laissent pas le temps de les enlever mais continuent de nous crier dessus en slovaque), chacune dans un bus blindé de monde. Pas une personne ne se lève pour nous aider, même quand on le demande. Très sympa. Puis changement de train. Puis rechangement de train.

16h00: On arrive à Lucenec, épuisées.
Heureusement, par un pur hasard, nous rencontrons Andrej à l’office de tourisme, qui sauvera notre soirée! Il parle parfaitement francais, nous emmène nous balader au bord d’un lac où nous pouvons camper, nous présente Jalka et Zorinka  (sa femme et sa fille de quelques mois) et nous passons un très bon moment tous ensemble.

20h00: Andrej nous raconte: la région qui commence à déveloper le tourisme vert, les 700 ours de Slovaquie, sa rencontre avec l’un d’eux, une recette slovaque faite avec le premier lait de la chèvre, l’eau de la source de Mastinec à la couleur orange sans laquelle il nous dit ne pas pouvoir vivre…
Tout en discutant, nous préparons un grand feu de bois pour cuisiner dans une marmite la grande specialité d’Andrej: le chili con carne! (mais version slovaque: tout cuit dans le lard fumé)

P1080426~2_resized P1080420~2_resized P1080425_resized

22h00: Nous commencons tout juste à manger lorsque éclate un ENORME orage! Nous nous retrouvons trempés en quelques secondes, courons dans la forêt nous refugier dans la voiture d’Andrej pour finir notre bol …

00h00: Notre tente est à moitie inondée, des bonnes flaques de boue partout, on essaie de réparer les dégats comme on peut.
On s’endort enfin…

Share this post
  • Twitter
  • Facebook