De Wroclaw a la frontiere tcheque

De Wroclaw a la frontiere tcheque

20 – 23.04
P1070713
A notre arrivée, nous partons à la découverte de la belle ville de Wroclaw: des dizaines d’églises, des rues pavées, des cafés et des
bars partout, et de la couleur! (et encore une fois, nous croisons des gens dont le metier consiste à tenir une pancarte)

Nous passons aussi voir le “Café Vélo” de Wroclaw qui sont très enthousiasmés par le projet et propose même que l’on y fasse une exposition à notre retour.
A Wroclaw, nous rencontrons Josz et sa petite famille. Josz est anthropologue et elle a pu nous apprendre plein de choses sur les traditions polonaises et l’histoire de la région. Elle collecte elle-même des chants traditionnels auprès des grands mères polonaises! Tout en cuisinant végétarien (Platki, Kompot, Leniwe Kopytka – les recettes suivront), elle nous raconte ses rencontres avec les vielles femmes des petits villages et la spécifité de cette région de Pologne, Dolny Slask, à la population culturellement très diverse, suite aux déplacements de populations au sortir de la seconde guerre mondiale.
P1070654 P1070649
Avec Josz, nous découvrons également la tradition des Makatka, ces petits napperons brodés dans les cuisines polonaises, avec de chouettes conseils tels que: “une bonne épouse est fière de cuisiner ce qu’aime son mari”

matatka

24.04
Le 24 avril, nous partons pour une grande journée marathon. Nous prenons le train avec Marta, une jeune journaliste polonaise (qui
parle parfaitement le francais) qui nous accompagne pour aller rencontrer Barbara a Sroda Slaska.

13999346906_f281e1b496_o 14022482365_446ce78e2e_oBIS

Mamie Barbara nous a préparé un véritable festin à 10h du mat et nous a accueillies comme ses propres petits enfants! Nous aidons
un peu à la cuisine et passons directement à table: Placki Olatki, soupe aux champignons, Gulasz, Kasha, salade de choux, courgettes
marinées, puis café et cheescake, et enfin les petits gateaux “francais”.

P1070895

Le ventre bien rempli, elle nous raconte ses petits secrets de cuisine, mais aussi sa famille, ses nombreux voyages, nous fait faire le tour de son jardin, du potager, des poules… Barbara est très drole, et a surtout la grande joie de vivre!

14042565483_992668c3ba_oBIS

Copyright Marta Lasek / ici un lien vers les photos de Marta
https://www.flickr.com/photos/109772573@N07/sets/72157644378607853/

Nous quittons Marta et Barbara en début d’apres midi pour monter dans deux nouveaux trains, direction le village de Janowice Wielkie, dans les montagnes du Sud de la Pologne. Nous sommes attendues de longue date dans ce village, très enthousiaste par le projet! Nous rencontrons Paulina et Tomek, deux jeunes de notre âge qui traduiront les rencontres durant les deux jours passés à Janowice. Nous sommes hébergées dans leur “Day Room”, sorte de salle des fêtes/ associations ou toutes les générations se rencontrent. En prévision de la grande journée de demain, nous allons faire les courses et épluchons par avance 10 kg de pommes de terre…

25.04

La cuisine polonaise de Janowice Wielkie: 30 euros + 5 grands mères cuisinières + des dizaines de petites mains + du polonais-anglais-allemand-francais = un repas pour 20 personnes!

Ce fut un peu le grand chaos, les fameuses cuisinières n’étant pas vraiment d’accord sur les recettes et les quantités, mais nous sommes
parvenues à preparer des Kluski Slaski (sorte de gnocchis polonais), Kopytka et leur sauce aux champignons, du Piernik (sorte de pain
d’epices) et des Racuchy (beignets aux pommes). Nous avons ensuite pu discuter avec Stasia, Zosia, Bronia, Jasia et Marysia de leur vie ici, de l’ancienne fabrique de papier qui a fermé et ou certaines d’entre elles travaillaient et de leur région d’origine.

P10708101-IMG_24881-IMG_2400

Nous repartons le 26.04 direction Jelenia Gora, puis débute la grande traversée des montagnes pour arriver en Republique Tchèque!

COTE VELO:
Après ces premiers 700 km de vélo en Allemagne et en Pologne, tout va pour le mieux! Aucune crevaison, aucune chute! Nos seuls petits problèmes: Claire qui casse son cale pied et perd une vis de son porte-bagage – le tout reparé en 5 min à chaque fois– et les crochets de nos sacoches avants Cyclo-randonnees qui nous jouent des mauvais tours en se coincant dans les rayons (mis a part ca, nous recommandons ces sacoches avants, elles peuvent être une bonne alternative aux sacoches Ortlieb). Nous avons reglé le problème avec des petits mousquetons (et nous avons appris à communiquer en dessin pour se faire comprendre dans les magasins)

Nos vélos se portent bien, et nos mollets aussi. Pour suivre notre itinéraire, nous essayons de mettre à jour aussi souvent que possible le détail des étapes, ici : http://bicyrecette.com/?page_id=32

A suivre…! 🙂

Share this post
  • Twitter
  • Facebook